ENTRETIEN et RÉPARATIONS

Réparations requises mais non-urgentes

Responsabilité de l’Office

Pour les demandes de réparations non-urgentes, le locataire doit composer le 450.688.0184. Pour les demandes urgentes, veuillez-vous référer au point Réparations ou demandes de service dites «urgentes»

Pour votre information, l’Office municipal d’habitation de Laval s’engage également à effectuer toutes réparations dues à l’usure normale des composantes. Avant votre arrivée, l’Office a effectué la remise en état de votre logement afin de vous le livrer en excellente condition.

À titre d’exemple mais de façon non-exhaustive, l'Office prend en charge les réparations suivantes:

  • Un élément de plomberie défectueux tel que : robinetterie, tuyauterie, réservoir ou toilette qui coule;
  • Une serrure défectueuse due à l’usure du mécanisme;
  • Une porte ou une fenêtre désajustée qui n’ouvre ou ne ferme pas adéquatement;
  • Une moustiquaire déchirée ou effilochée en raison de sa vétusté;
  • Etc.

Responsabilité du locataire :

Le locataire, quant à lui, doit s’assurer de préserver son logement et ses composantes en bon état. Il doit faire en sorte que son mode de vie ne cause aucune dégradation des lieux ou de ses composantes. En d’autres mots, le locataire doit effectuer un entretien ménager régulier et adéquat afin d’éliminer toute trace d’eau pouvant générer de la moisissure. De plus, le locataire doit prendre en charge l’entretien normal et régulier.

À titre d’exemple mais de façon non-exhaustive, le locataire prend en charge les réparations suivantes:

  • Remplacer les ampoules brûlées;
  • Déboucher sa toilette, évier, bain, ou lavabo;
  • Etc.

Ainsi, toutes réparations qui relèvent d’un usage abusif, d’une négligence, d’une malveillance, d’une perte ou d’un oubli de la part du locataire seront effectuées aux frais de celui-ci.

À titre d’exemple mais de façon non-exhaustive, les réparations suivantes seront facturées au locataire:

  • Une moustiquaire brisée, percée, défoncée en raison d’un usage inapproprié;
  • Une serrure ou une clé brisée ou perdue;
  • Une porte défoncée, un mur, un plancher ou un plafond endommagé par l’eau ou autre;
  • Le débouchage d’un appareil de plomberie tel que cité plus haut.

Dans les circonstances, les demandes de service concernant de telles situations, les frais liés seront facturés au locataire.

Dans tous les cas, toutes réparations découlant d’un usage abusif, le locataire sera facturé en fonction de l’étendue et de la portée des travaux correctifs.

 

Réparations ou demandes de service dites «urgentes»

Les réparations ou demandes de service dites urgentes sont les situations qui présentent un risque potentiel de blessure ou de compromettre l’intégrité d’une composante de l’immeuble comme par exemple :

  • fuite de gaz, problème d’alarme, incendie, trouble d’ordre électrique, infiltration ou dégât d’eau, absence de chauffage, personne en détresse dans son logement, porte d’entrée défectueuse, etc.

Ainsi, dans de tels cas le locataire doit composer le 450.688.0184 - 24hrs/24hrs un préposé prendra l’appel et l’Office enverra un ouvrier d’entretien pour remédier à la situation. 

En tout temps le locataire doit prendre toutes les mesures nécessaires pour limiter les dégâts. Entre autre, lors de dégât d’eau, le locataire doit mettre des récipients aux endroits où l’eau coule et tenter de ramasser le maximum d’eau sur les planchers en attendant l’arrivée du technicien.

Nous vous rappelons que toutes réparations qui relèvent d’un usage abusif, d’une négligence, d’une malveillance, d’une perte ou d’un oubli de la part du locataire seront effectuées aux frais de celui-ci selon la tarification en vigueur.

Délais d’intervention

Toutes situations qui requièrent une réparation ou une intervention urgente sont traitées dans les meilleurs délais afin d’assurer la sécurité des locataires et de préserver l’intégrité de l’immeuble.

Dans les autres cas, les réparations qui ne sont pas jugées urgentes seront traitées selon les priorités et un calendrier d’intervention qui tiendra compte du nombre de demandes et/ou de la disponibilité des matériaux.

Il est donc inutile de rappeler l’Office pour la même demande dans les 10 jours suivant la demande initiale à moins que la situation ait dégénérée et que la sécurité des locataires et/ou l’intégrité de l’immeuble soient mises en causes.